Guide : Comment fonctionne une banque en ligne ?

En octobre 2018, l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) a dévoilé dans son étude les grandes lignes du secteur des banques en ligne. Ainsi, selon le gendarme de la finance, les banques en ligne et néobanques n’occupent que 6,5% du marché bancaire français, avec un taux d’occupation de 3,9% sur les comptes courants.

Une part de marché très faible, malgré l’engouement des Français pour les banques en ligne.

Outre les questions de sécurité, la plupart des usagers bancaires ne comprennent pas encore comment fonctionne une banque en ligne, ni quels sont les avantages de cette nouvelle génération d’établissements.

Découvrez dans cet article toutes les informations sur le fonctionnement d’une banque en ligne.

Qu’est-ce qu’une banque en ligne ?

Dans leur forme la plus simple, les services bancaires en ligne constituent simplement un moyen d’accéder à votre hypothèque, à votre emprunt, à une carte de crédit, à un prêt ou à d’autres informations de compte via Internet. Ainsi, plutôt que de vous rendre dans une agence bancaire, vous rentrez tout simplement vos identifiants sur une application dédiée.

Outre les pure-players (banques qui n’exercent que sur Internet), la plupart des banques françaises proposent désormais des services bancaires en ligne, ce qui vous permet d’utiliser un ordinateur avec une connexion Internet pour :

  • consulter vos soldes en temps réel,
  • réaliser et vérifier des transactions,
  • télécharger des relevés d’opérations,
  • virer de l’argent,
  • configurer un prélèvement automatique,
  • établir un livret d’épargne automatique,
  • ouvrir un nouveau compte bancaire,
  • souscrire un crédit.

Le principe de fonctionnement des banques en ligne

S’il y a une différence importante entre la banque en ligne et une banque traditionnelle, c’est bien que la première est 100% numérique. En effet, une banque en ligne ne bénéficie pas d’une agence physique : le client ne peut donc pas se rendre en agence pour consulter son banquier. Toutefois, malgré l’absence d’un contact physique, le fonctionnement des banques en ligne implique un niveau de service très strict. Cela permet à ces nouveaux établissements bancaires d’assurer une qualité de service supérieure à celle des banques traditionnelles.

Les avantages des services digitaux de banques en ligne sont nombreux :

  • un horaire d’ouverture très étendu (vous pouvez contacter votre conseiller bancaire tous les jours ouvrés, généralement de 08 heures à 20 heures, voire à 22 heures chez Boursorama Banque) ;
  • un site web et des applications mobiles intuitives (tout l’univers de la banque en ligne repose sur son site web et ses applis mobiles, qui doivent de ce fait rester intuitives pour permettre au client de gérer ses comptes sans aucune assistance) ;
  • des solutions alternatives aux services traditionnels (contrairement aux banques traditionnelles, les chèques sont par exemple envoyés via la poste).

Des banques en ligne qui dépendent des acteurs historiques

En France, toutes les banques en ligne ont été lancées ou rachetées par un grand groupe historique, ce qui signifie que les clients de ces nouveaux établissements bénéficient des mêmes garanties bancaires. Parmi ces banques en ligne, citons entre autres Boursorama Banque (détenue par Société Générale), Fortuneo (Crédit Mutuel Arkéa), Hello Bank (BNP Paribas), BforBank (Crédit Agricole), Monabanq (Crédit Mutuel) et ING Direct (détenu par le groupe néerlandais ING).

Des services gratuits sous certaines conditions

Concernant le modèle économique des banques en ligne, trois écoles existent en France :

  • les banques en ligne gratuites qui imposent des conditions de revenus ;
  • les banques en ligne qui exigent de procéder à un premier dépôt ;
  • et les banques en ligne qui n’imposent pas de conditions.

À qui s’adresse la banque en ligne ?

Les banques en ligne sont avant tout des établissements de services dématérialisés qui s’ouvrent à tout le monde. Cependant, les statistiques montrent que ce nouveau mode de banking s’adresse essentiellement à une catégorie spécifique de clients.

Les jeunes et les habitués des nouvelles technologies

Étant un service 100% numérique, la banque en ligne vise avant tout une clientèle qui s’est familiarisée avec les transactions financières sur Internet. Les jeunes (en particulier, la génération Y) sont de ce fait une cible intéressante de ce marché florissant. Cependant, ce seul critère ne nous permet pas de déterminer le profil idéal de l’utilisateur de banques dématérialisées.

Par ailleurs, les plateformes bancaires en ligne s’adressent aussi aux personnes qui n’ont pas besoin d’un contact physique avec leur conseiller bancaire. Ainsi, les banques en ligne ne conviennent pas vraiment aux clients qui procèdent régulièrement à des virements en espèces, sachant que ce type de transactions est difficilement réalisable sur les plateformes virtuelles.

Des clients aux revenus plutôt élevés

À en croire la statistique de l’ACPR, les banques en ligne, en particulier les pure-players, peinent à séduire la majorité des Français. Mis à part la nécessité d’une maîtrise des nouvelles technologies, ce constat soulève aussi une question de revenus. En effet, ces nouvelles enseignes bancaires imposent souvent des conditions de revenus mensuels minimum, ou encore d’effectuer un premier dépôt pour que le client puisse souscrire. En clair, la banque en ligne veut surtout s’adresser à une clientèle aisée, qui possède un excédent de revenus à placer en épargne. Une étude du CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) semble même affirmer que les clients des banques en ligne sont avant tout des diplômés, qui se concentrent essentiellement en région parisienne.

Banque en ligne : comment ça marche ?

Nous savons désormais que la banque en ligne répond aux besoins de mobilité d’une clientèle plutôt aisée financièrement. Mais qu’en est-il des services accessibles à partir d’une plateforme de banque en ligne ? Comment se structure le service client d’un tel établissement, sachant que le contact physique est tout simplement inexistant ?

Les services fournis par une banque en ligne

Les services bancaires proposés par les banques en ligne sont nombreux et rivalisent en quantité avec ceux des établissements ayant pignon sur rue. En réalité, il est impératif que les banques en ligne proposent au moins toutes les fonctionnalités réalisables en ligne afin d’attirer des clients. Aujourd’hui, les banques en ligne françaises proposent :

  • un compte courant avec les moyens de paiement correspondants (chèque et carte bancaire ainsi que tous les privilèges associés) ;
  • des produits d’épargne (dont les super livrets qui caractérisent les banques en ligne) ;
  • des assurances-vie ;
  • des crédits de toutes les formes.

Il faut savoir que les crédits ne sont pas l’apanage des banques en ligne : rares sont les établissements qui proposent un crédit immobilier ou un crédit à la consommation. Mais après tout, pour ce type de produits, les clients ont tendance à se tourner directement vers les courtiers de crédit et les organismes spécialisés.

Comment fonctionne le service client d’une banque en ligne

C’est probablement l’une des grandes différences entre la banque en ligne et la banque traditionnelle. En effet, le client d’une banque en ligne ne peut pas se déplacer en agence pour faire un virement ou tout simplement rencontrer son conseiller. Alors, quelle solution proposent les banques en ligne ? Aujourd’hui, nous avons accès à différents canaux de communication pour contacter un conseiller bancaire en ligne :

  • par téléphone (sur un horaire étendu de 08 heures à 21 heures) ;
  • par tchat direct (avec des conseillers qui se veulent plus réactifs que jamais) ;
  • par e-mail ;
  • par visio-conférence ;
  • et via les réseaux sociaux.

Comment ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne ?

Les banques en ligne ont fourni beaucoup d’efforts pour simplifier la démarche de souscription et d’ouverture de compte. Bien évidemment, comme toutes les opérations futures, la souscription se fait directement sur Internet, en quelques étapes :

  • remplissage d’un formulaire d’inscription ;
  • téléversement des pièces justificatives ;
  • activation du compte ;
  • dépôt d’un premier versement dont le montant minimum varie suivant les établissements ;
  • activation de la carte bancaire à l’aide d’un premier retrait.

Chez la plupart des banques en ligne, le processus prend quelques jours. Chez les néobanques et banques mobiles, la démarche peut même s’effectuer en quelques minutes.

Banques en ligne : comment se rémunèrent-elles ?

Voilà une question qui mérite d’être abordée ! Nous savons bien que le modèle économique d’une banque en ligne s’appuie sur la gratuité du service, ou tout au moins sur des tarifs compétitifs. Alors, dans ce cas, comment ces établissements réussissent à dégager des revenus conséquents ? Si l’on prend le temps d’étudier l’offre chez Monabanq, Boursorama Banque ou ING Direct, les revenus de ces établissements sont constitués par les frais bancaires liés aux incidents de paiement (rejet de chèque ou découvert), ainsi que les frais associés aux moyens de paiement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les banques en ligne exigent souvent un revenu minimum : elles s’assurent au moins que le compte sera régulièrement approvisionné et débité par le client. Il arrive aussi que les banques exigent l’utilisation régulière de la carte bancaire, sans quoi des pénalités d’inactivité sont appliquées au client.

Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que les dépenses liées au fonctionnement des banques en ligne elles-mêmes sont largement inférieures à celles des banques traditionnelles : absence d’agence physique, effectif de salariés réduit, dématérialisation de la paperasserie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *