Banques en ligne et banques traditionnelles : quelles différences ?

À l’ère de la digitalisation services, le secteur de la banque a rapidement évolué au cours des dernières décennies. Devenues de véritables institutions mondiales, les banques ont repoussé les frontières et opèrent désormais dans plusieurs pays du monde. Et peut-être plus important encore, elles ont tiré parti des avantages d’Internet pour se rapprocher davantage de leurs clients.

Aujourd’hui, la plupart des opérations bancaires s’effectuent sur Internet. Virement, consultation du solde, vérification de paiement… Autant de transactions qui peuvent désormais se faire en ligne. De nombreuses personnes se posent alors la question de fermer leur compte traditionnel pour se tourner vers une banque en ligne. Mais pas si vite car choisir une banque dématérialisée a des conséquences considérables. Pour vous aider à peser le pour et le contre, découvrez ci-dessous les différences entre les banques en ligne et les établissements ayant pignon sur rue.

Les tarifs

C’est sans doute la différence la plus perceptible entre les banques traditionnelles et les banques en ligne en général. Les établissements physiques sont bien connus pour revoir régulièrement leurs tarifs, d’autant que ces derniers sont parfois exorbitants voire abusifs aux yeux des clients. De leur côté, profitant de la dématérialisation, les banques en ligne proposent des tarifs beaucoup moins chers que les agences physiques. Ainsi, outre la gratuité de la carte bancaire, elles facturent moins cher les traditionnels frais bancaires (frais de virement, gestion de compte courant ou de CB).

La sécurité de votre compte

C’est la question que se posent beaucoup de personnes qui souhaitent ouvrir leur compte sur Internet. Mais rassurez-vous : dans une banque en ligne, votre argent est tout aussi sécurisé que lorsqu’il a été placé dans un coffre-fort physique. En réalité, même les banques historiques ont toutes vos informations financières stockées dans un datacenter qui pourrait succomber aux attaques des hackers. Cependant, le risque de tentatives d’usurpation d’identité est beaucoup plus considérable sur les banques en ligne. En effet, lorsque votre argent est géré sur Internet, la communication entre vous et votre banquier se fait uniquement par e-mail, tchat, téléphone ou courrier.

Il est donc plus fréquent que des escrocs ou hackers tentent d’usurper l’identité d’un conseiller bancaire (ou celle d’un client) pour obtenir les identifiants, le code confidentiel voire les numéros de cartes bancaires. Néanmoins, la technologie de chiffrement sur Internet est beaucoup plus efficace qu’elle ne l’était il y a dix ans. Pour bien sécuriser vos comptes bancaires, assurez-vous, à chaque connexion à votre banque, de vérifier la présence du préfixe d’URL « https ». Mieux encore, évitez de répondre à un mail de votre banque en ligne car les pirates tenteront de vous écrire directement en se faisant passer pour votre conseiller bancaire.

La disponibilité du service

Les agences des banques traditionnelles ouvrent chaque jour généralement de 9 h 30 à 18 h 30. En revanche, dans une banque en ligne, les horaires sont beaucoup plus larges, vous permettant d’accéder à votre compte à tout moment.

Il en va de même pour les conseillers client qui peuvent être joints par téléphone, e-mail ou tchat. Par exemple, lorsque vous ouvrez un compte dans une banque en ligne, vous pouvez communiquer de différentes façons :

  • en envoyant un courriel ;
  • en conversant avec un gestionnaire de compte via le service tchat instantané ;
  • en appelant directement le numéro de téléphone du service client.

Certaines néobanques proposent même une application unique (pour Android ou iOS) pour gérer toutes les étapes nécessaires à la gestion de votre argent, allant de l’ouverture jusqu’à la clôture du compte.

Vous vous dites peut-être que les banques traditionnelles ont adopté aussi les nouvelles pratiques de l’Internet et proposent des solutions de communication au niveau de leur service client. Cependant, il est tout de même plus flexible d’appeler un conseiller dans une banque en ligne que dans une banque traditionnelle, qui encore une fois, possède ses propres horaires.

Les produits et services bancaires proposés

Nous avons vu que les banques en ligne dépassent largement les banques traditionnelles en matière d’innovation, de tarification et de disponibilité des conseillers. Toutefois, les banques classiques ne pourront jamais être surpassées sur un point : la diversification des produits proposés. Dans un établissement classique, vous pouvez souscrire un crédit immobilier, réaliser un placement boursier ou encore épargner suivant votre situation financière. De leur côté, dématérialisation oblige, les néobanques ne peuvent proposer que des produits plus restreints et moins diversifiés. Au début de leur, on ne trouvait chez les établissements que des offres très limitées en matière d’assurance-vie, de compte-titres ou de plan d’épargne.

Les conditions d’ouverture de compte

L’absence d’un contact physique entre le banquier et le client amène généralement les banques en ligne à exiger des conditions de revenus plus strictes. Ainsi, lorsque vous souhaitez ouvrir un compte sur Internet, on vous demandera différents justificatifs attestant que vous gagnez suffisamment de revenus. Certes, quelques banques en ligne se démarquent ici en n’imposant aucun revenu minimum obligatoire. Cependant, chez ces établissements, la gratuité de certains services exige toujours une condition de revenus minimum. Ainsi, plus vos revenus sont élevés, plus vos chances de bénéficier gratuitement de certains services sont élevées.

La simplicité d’utilisation

Une autre différence entre les banques classiques et les banques en ligne, c’est la facilité à laquelle vous effectuez vos transactions bancaires courantes. Chez une banque en ligne, vous pouvez réaliser toutes les opérations en vous connectant simplement à votre espace client. Virement, rejet de prélèvement, blocage de carte bancaire… Vous n’avez plus besoin de vous rendre dans une agence pour réaliser ces transactions.

Pour rattraper leur retard sur les néobanques, les établissements traditionnels proposent, eux aussi, des applis bancaires. En règle générale, ces outils vous permettent d’effectuer seulement certaines opérations spécifiques, comme la programmation d’un virement permanent.

Le parc de distributeurs automatiques de billets

Le DAB, c’est tout de même l’élément central de la gestion de l’argent, n’est-ce-pas ? Lorsque vous souhaitez ouvrir un compte bancaire, vous devez trouver l’emplacement des distributeurs automatiques de la banque en question. Heureusement, la plupart des banques historiques ont placé des DAB partout en France et à l’étranger.

De leur côté, les banques en ligne (Boursorama, Fortuneo ou ING) et les néobanques (Revolut, N26…), ont conclu des accords avec des réseaux de guichets automatiques entretenus généralement par les banques traditionnelles. Et la plupart des autres établissements en ligne proposent de rembourser aux clients jusqu’à un certain montant l’utilisation de distributeurs automatiques de billets hors réseau. Cependant, ces accords risquent fort de pénaliser les clients des banques en ligne, car les banques traditionnelles cherchent à durcir la commission facturée à leurs nouveaux concurrents.

Zoom sur les dépôts de chèque

Les banques sur Internet offrent des alternatives plutôt intéressantes pour les dépôts de chèque, notamment pour compenser l’absence d’agences physiques. Ainsi, vous pouvez toujours envoyer votre dépôt par la poste, mais la plupart des banques en ligne proposent désormais des dépôts électroniques dans lesquels vous pouvez photographier le recto et le verso de chaque chèque et les téléverser sur votre compte.

Cependant, cette innovation risque encore de patienter avant d’être adoptée par les utilisateurs car bien des gens préfèrent encore déposer leur chèque auprès d’un caissier. Après tout, nous gérons déjà nos soldes en ligne, mais quand il s’agit de déposer un chèque, beaucoup d’entre nous préfèrent le remettre en personne à un caissier.

Par ailleurs, le plus grand inconvénient des banques en ligne et néobanques concerne le dépôt d’espèces. Hormis la poste, il n’y a actuellement aucune solution valable pour envoyer votre argent sans une agence physique.

La relation avec le banquier

Entretenir une relation personnelle avec son banquier peut toujours présenter un avantage considérable, en particulier pour ceux qui aiment se faire proposer de nouveaux produits ou services ou obtenir des conseils financiers en personne. Ainsi, ces personnes préfèrent largement encore les banques traditionnelles. Mais gardez à l’esprit que tant de banques ont fermé certaines de leurs agences physiques pour réduire les coûts. Pour compenser, elles ont installé des guichets automatiques qui permettent aux caissiers de répondre aux questions via une webcam.

En résumé…

Vous êtes à l’aise avec la nouvelle technologie ? Vous n’avez pas le temps de rencontrer votre banquier pour déposer de l’argent, faire des retraits ou ajuster un virement ? Ne cherchez plus car les banques en ligne font exactement ce qu’elles promettent : vous offrir les solutions bancaires courantes sans quitter le confort de votre domicile. De cette façon, vous verrez votre épargne fructifier plus rapidement que chez un établissement traditionnel. D’autant plus que vous paierez moins de frais. Mais qu’en-est-il des produits bancaires comme l’assurance-vie, le crédit à la consommation ou le plan d’épargne ? Certes, les offres des banques en ligne sont moins larges que chez les banques classiques, mais elles sont généralement complètes et adaptées à chaque profil de client.

Enfin, soulignons le fait que les banques en ligne sont moins chères que les banques traditionnelles. En effet, elles ont moins de charges à supporter en se dispensant d’ouvrir une agence physique ou de mobiliser des effectifs employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *